Vendredi 27 novembre 2015

Portes : 21h00  // Fermeture : 02h00

Prix

A la caisse : 20 CHF  // En prélocation : 15 CHF (clic ici pour commander ton billet)

KELLEY STOLTZ

(USA – Psych Rock’n’Folk New Wave)

kelley-stoltz site officiel

soundcloud

 

Alors que de nombreux groupes de rock de San Francisco et d’au-delà prétendent être «des groupes garages»- Kelley Stoltz a effectivement enregistré son nouvel album « Double Exposure » (sorti sous le label de Jack White, Third Man Records), dans son garage derrière sa maison. Et tandis que les taches d’huile de voiture sont recouvertes par des tapis orientaux, on peut aussi y trouver toute une collection de synthés vintage, 17 guitares, un écho à bande, des mellotrons, un juke-box des années 50, une affiche des Teardrop Explodes, une machine à écrire utilisée par les Residents, un ampli utilisé par James Williamson des Stooges, et une myriade de dispositifs pour faire du bruit qu’on a pu entendre dans ses enregistrements. L’endroit s’appelle le Electric Duck Studio et il est devenu un lieu d’enregistrement pour de nombreux groupes tels que Sonny & The Sunsets, The Mantles, Tim Cohen, life Stinks, The Sandwitches et bien d’autres. »Double Exposure » est le premier album de Kelley depuis « Dreamers » sorti il y a plus de 3 ans sous le mythique label Sub Pop (Afghan Whigs, The Beach Boys, Earth, Kinski, Nirvana, The Flaming Lips, Wolf Eyes etc.). Alors quue diable a t-il fait entre les 2? Et bien il y a eu la rénovation du garage d’un coté et l’utilisation du studio pour produire ou aider des groupes dans leurs processus créatifs. On peut dire que le temps passe vite en s’amusant. Ajoutez à cela un peu d’amour, un peu chagrin, avoir 40 ans, décider de faire du jogging tous les jours, fixer le mur, enregistrer le chant de centaines chansons sur le répondeur de son téléphone, dormir, faire un album de reprises avec sa famille, quelques 45 tours, boire du vin blanc, quitter Sub Pop, jouer du clavier en tournée avec Rodriguez, et signer avec ses anciens partisans de Third Man Records (à noter que Kelley Stoltz a assuré à plusieurs reprises la 1ère partie de The Raconteurs). Comme chanterait le bon vieux Sandy Denny, « qui sait où le temps passe ».Quoi qu’il en soit, si vous mélangez tout ça, « Double Exposure » possède 10 nouvelles tueries que John Dwyer, le leader de Thee Oh Sees décrit comme : « une pièce d’or dans votre oreille, une belle pensée dans votre esprit, une brise au soleil, ce disque est parfait … »

Dirty Ghosts

(USA – Synthetic Punk & Roll)

site officiel

 

facebook

 

Depuis les débuts remarqués de l’album Metal Moon il y a 3 ans, la chanteuse/guitariste Allyson Baker est restée très occupée. En effet, elle a mis à contribution ses nombreux talents dans des projets divers et variés. Aesop Rock, Kelley Stoltz et bien d’autres ont emmené Dirty Ghosts dans plusieurs tournées d’Amérique du Nord. Le groupe participe notamment au Treasure Island Festival, au Sled Island Festival, au Fun Fun Fun Fest et partage la scène avec Thee Oh Sees, Unknown Mortal Orchestra, Butthole Surfers, Peaches, Redd Kross et bien d’autres. Ils enchaînent ensuite avec l’enregistrement d’un live au format 7 » » sorti chez Third Man Records. Baker et son équipe se lance ensuite dans la création d’un second album avec des clins d’oeil aux sons synthétiques de Devo, à the Angular Tension of Wire, à Gang Of Four ou encore The Pretenders et XTC. Le résultat est lyrique et frénétique. En collaboration avec Tony Sevener (Honeycut, Tommy Guererro) à la batterie et Erin McDermott (Top Ten, Deadly Weapons) à la bass, leur nouvel EP inclut un remix de Tabacco et Mikey Young de Total Control. Ce dernier est sorti le 24 juillet 2015 sous Burger Records. Leur 2ème album sortira le 2 octobre sous le label Last Gang Records.

Robber Joy

(CH – Rock’n’Roll)

Robber Joy site officielfacebook

 

youtube

 

mx3

 

Robber Joy est un groupe de rock bas-valaisan. C’est à l’automne 2012 que ces 5 amis se sont mis en tête de monter une formation éclectique s’inspirant de diverses influences alternatives allant du trip-hop, en passant par le prog et l’indie. Répétant initialement à Ravoire, Antoine Giovannini (guitare/chant), Alain Bardet (guitare/chant), Simon Coquoz (batterie), Samuel Sierro (claviers/voix) et Achille Karangwa (basse) se sont ensuite installés à Martigny. Ils ont composé leurs chansons, en français et en anglais, dans le but de se produire en live (notamment à Fribourg et Neuchâtel).En 2014, ils remportent le tremplin du « C’est l’Hiver ! Morgins Festival » et ils assureront la première partie de l’édition 2015 du festival. Depuis, ils ont enregistré une demi-douzaine de démos dans leur local et ils partageront avec nous leurs dernières compositions.

Videos



Archives